Alfa Romeo Disco Volante by Touring

Alfa Romeo et la célèbre Carrozzeria Touring de Milan renommée pour son invention brevetée « Superleggera », ressuscite une de leurs légendes oubliées, la Disco Volante.

Histoire

En 1952, Alfa Romeo et le carrossier Touring donnent naissance à une version C52 du coupé 1900 nommée ou surnommée alors « Disco Volante » (soucoupe volante). Ce nom vient de sa  ligne biconvexe particulièrement originale et aérodynamique. Sortiront quatre exemplaires : un coupé et trois spider.

À partir de la même carrosserie en version spider, Alfa Romeo en tirera une dizaine d’exemplaires pour la compétition, équipés d’un moteur 6 cylindres de 3,5l et 250 ch. Le poids particulièrement faible (760 kg) lui permettait d’atteindre les 230 km/h. Au volant d’un de ces bolides, Fangio se classa 2e à la Mille Miglia de 1953 et gagna le G.P. Supercortemaggiore la même année.

60 ans de la C52

Au salon de Genève 2012, Touring et Alfa Romeo présentent le concept car « Disco Volante » sur base d’Alfa Romeo 8C-Competizione. Le concept reprend fidèlement les caractéristiques esthétiques du modèle d’antan, notamment le long capot plongeant dont les ailes couvrent les roues avant. La carrosserie est essentiellement composée de fibre de carbone, et certains panneaux en aluminium formés à la main.

Caractéristiques

Elle conserve le chassis de la 8C et toute sa mécanique : V8 4.7 450cv et 480 Nm de couple d’origine Maserati en position centrale avant, architecture transaxle chère à la marque (boîte à l’arrière). Échappement spécifique, boîte de vitesse robotisée à 6 rapports, différentiel à glissement limité, 0 à 100 km/h en 4,2s et 292 km/h en pointe.

Exclusivité

Au départ prototype, la « Disco Volante by Touring » est maintenant homologuée et fabriquée en toute petite série sur commande spéciale directement à l’usine de Milan.

Essai video

Voici la magnifique vidéo extraite du Top Gear Britannique saison 21 épisode 4, où Jeremy Clarkson essaie cette auto exceptionnelle, sans doute une des autos les plus exclusives et désirable du monde. Vous remarquerez qu’il ne fait quasiment pas le pitre lors de cet essai, tellement il est conquis. La seule vanne qu’il fait c’est de comparer le son de l’échappement de la Disco Volante à un râle d’Otis Redding. Magnifique mise en scène comme seuls savent le faire les anglais passionnés de Top Gear…

A partir de 1:34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

37 + = 41