Alfa Romeo Giulia 2015 – PRESENTATION

Voici quelques images officielles de la nouvelle Giulia, ici présentée en version Quadrifoglio.

GiuliaQuadrifoglio_1zoom

Calandre historique avec nouveau logo Alfa Romeo

La dernière née d’Alfa est exceptionnelle à plus d’un point. Déjà elle renoue avec son passé niveau technique, notamment en 2 points remarquables.

– Elle repasse à la propulsion comme l’étaient la plupart des Alfa avant l’ère Fiat. Il est indéniable que cette architecture est la meilleure pour le plaisir de conduite et les performances.

– Elle a une répartition des masses parfaite, 50% du poids sur l’avant, et 50% du poids sur l’arrière. Spécificité déjà présente notamment sur les Alfetta GT/GTV . Cependant, la technique pour y arriver a complètement changé. En effet, à l’époque Alfa utilisait une architecture transaxle, c’est à dire que l’embrayage, la boite de vitesse et le différentiel se trouvaient sur l’essieu arrière. Aujourd’hui, la transmission reste collée au moteur, et à l’arrière se trouve un simple pont. La technique moderne pour obtenir cette répartition consiste à avoir l’arbre de transmission, le capot, le toit et la structure des sièges avant en fibre de carbone. Ainsi que l’utilisation massive d’aluminium dans la plupart des parties mécaniques.

GiuliaQuadrifoglio_2zoom

Dans cette version QV, l’arrière est tout simplement magistral !

Coté motorisation, on n’en sait pas beaucoup, si ce n’est que c’est un V6 bi-turbo de 510cv quand même ! D’après les vidéos, le son de ce moteur semble être à la hauteur de ce qu’attendent les amateurs du défunt V6 Arese. Quoiqu’il parait un peu étouffé par la suralimentation…

Le positionnement est clair et sans ambiguïté. Concurrente des exceptionnelles BMW M3 et C 63 AMG.

GiuliaQuadrifoglio_3zoom

Les rétros un peu gros à mon gout, mais l’ensemble est très réussi, très bestial !

GiuliaQuadrifoglio_4zoom

Voilà ce qui manquait à ses devancières 156 et 159 pour être parfaites esthétiquement. Un profil de propulsion. C’est à dire un port à faux avant court et un espace entre la portière avant et la roue avant assez important. Profil très BMW !

GiuliaQuadrifoglio_5zoom GiuliaQuadrifoglio_6zoom

Il reste quelques inconnues tout de même :

– Le prix. Dans cette version sportive, je suis certain qu’elle sera inaccessible à l’image d’une M3 ou d’une C63.

– Les versions plus raisonnables ?

Conclusion. Je suis totalement conquis sans l’avoir vu en vrai encore. Mais je crains d’être frustré de ne jamais pouvoir me l’offrir… Longue vie à Alfa Romeo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

7 + 1 =